Ce mercredi 23 avril à Aquarium Ciné-café, nous traversonsl’Atlantique à la découverte du meilleur du court-métrage sud-américain. Au programme, plusieurs films qui témoignent de la riche et complexe situation de ce continent. Projection suivie d’une discussion autour des films et des réalités qu’ils décrivent.

Réservation conseillée (lors de la dernière projection, nous étions complet) : http://aquarium-cine-cafe.fr/courts-metrages-du-monde

– – – – – Programmation – – – – –
« Legado » (Venezuela) – Michael Labarca (2017)
« Ferroada » (Brésil) – Adriana Barbosa & Bruno Mello (2016)
« Isabella » (Colombie) – Mariana Vargas Ramírez (2013)
« Caja de humo » (Colombie) – Juan David Sandoval & Ricardo Cubides (2017)
« El sapo » (Chili) – Cristian Vidal y Patricio Vial (2014)
« Tomou café e esperou» (Brésil) – Emiliano Cunha (2013)
« La Fábrica » (Chili) – Joel Cortina Suárez (2017)
« Hombre » (Colombie) – Juan Pablo Ríos (2015)
« El hombre de cartón » (Venezuela) – Michael Labarca (2017)

LEGADO

Durée: 00:09:39:00 – Année: 2017 – Réalisateur: Michael Labarca – Nationalité: Vénézuélienne

À propos du réalisateur:

Michael Labarca est l’une des nouvelles promesses du cinéma vénézuélien. Réalisateur et scénariste, né à Maracaibo au Venezuela. Son court-métrage « La culpa probablemente » (2016) a remporté le troisième prix à la Cinéfondation du Festival de Cannes. « El hombre de cartón » a été présenté en compétition officielle au Festival des Films du Monde de Montréal 2017. Il vit actuellement en Argentina et travaille à l’écriture de son premier long-métrage.

Synopsis LEGADO:

Fiction inspirée du témoignage de Monica Carrillo D’Lacoste, mère d’Armando Cañizales, jeune homme assassiné lors des manifestations contre Nicolas Maduro au Venezuela en 2017.

CAJA DE HUMO

Durée: 00:05:38:00 – Année: 2017 – Réalisateurs: Juan David Sandoval & Ricardo Cubides – Nationalité: Colombienne

SYNOPSIS CAJA DE HUMO

Caja de Humo est un film d’animation qui retrouve les souvenirs du chemin de fer colombien durant ses années de vie. Ce film est un patrimoine visuel et culturel à travers la reconstruction d’anecdotes, de souvenirs et d’images vivants.
Gregorio (70 ans) qui a un soudain élan de nostalgie, décide de visiter la gare de Girardot, où ses années de gloire ont été façonnées par son travail de conducteur de train. A son arrivée, Gregorio se retrouve avec les ruines de wagons et de sections abandonnées de ce qui faisait autrefois partie de la magie du chemin de fer. C’est ici, où Gregorio s’embarque dans un voyage à la gare, tout en ravivant ses anecdotes colorées et sensées à travers la découverte d’une montre de poche rouillée et une cloche de train faible. Ces éléments embarquent Gregorio et le public dans le voyage de l’âge d’or du chemin de fer colombien.

TOMOU CAFÉ E ESPEROU (Un café en attendant)

Durée: 00:11:58:00 – Année: 2013 – Réalisateur: Emiliano Cunha – Nationalité: Brésil

À propos du réalisateur

Emiliano Cunha est le réalisateur de «The Dog » (2011), sélectionné pour plus de 50 festivals internationaux de cinéma, et «A Cup of Coffee and wait» (2013), sélectionné aussi pour plus de 30 festivals de films, qui comprend des sélections pour le Festival International du Film de Huesca et le Festival International du Film de Gramado. Il a également réalisé le court métrage « Wolves » (2012) et la série télévisée « Horizonte B » (2015), poursur Netflix. Son travail le plus récent, « Under Clear » and « Innocent Waters » (2016), a été sélectionné pour le 58 Zinebi à Bilbao, Espagne. « Endotermia » (2018) fait sa première à curta Cinema 2018, et son long Raia 4 (2019), a eu sa première au Festival de Cartagena da Indias. Emiliano est diplômé en cinéma et developpe des recherches sur le Flux Cinéma.

Synopsis TOMOU CAFÉ E ESPEROU (Un café en attendant)

Carlos va à la cuisine et prépare un café. Le temps qui sépare hier du maintenant.

HOMBRE

Durée: 00:09:36:00 – Année: 2015 – Réalisateur: Juan Pablo Ríos

À propos du réalisateur

Juan Pablo Ríos. Réalisateur et scénariste colombien. Auteur des docummentaires « Quijote » (2012) et «El Retorno » (2015).Ainsi que des courts-métrages de fiction « Rosas Rojas y un beso » (2011), «Hombre » (2015), «Caramelo » (2016). Juan Pablo travail actuellement sur la post-production de son nouveau court-mérage « Filius » (2019). Il développe aussi la préparation de son premier long-métrage « El Olvido ».

Synopsis HOMBRE

Ce que Ramón connait de la réalité est ce que son imagination lui permet de connaitre. Il est un homme endurci par ses idées, par le travail et la vie à la campagne. Il a partagé son chemin avec Cecilia, une femme qui sait comment gérer un homme plongé dans la solitude et par le fait de rêver éveillé. Ramón sait qu’il va mourir, une certitude qui n’est pas différente de celle des autres êtres humains…

ISABELLA

Durée:00:11:39:00 – Année: 2013 – Réalisatrice: Mariana Vargas Ramírez – Nationalité: Colombie

À propos de la réalisatrice

Réalisatrice audiovisuelle de l’Université d’Antioquia, elle a concentré son travail principalement sur le domaine de production, son dernier travail est le documentaire « La roña » et elle est également fondatrice de la société de production audiovisuelle Guayabo. Isabella est un court documentaire où Mariana a été réalisatrice, il raconte l’histoire d’Isabella, une petite fille qui a été adoptée temporairement par sa famille. Dans ce documentaire, Mariana montre le départ de celle qui fut pour un temps sa petite sœur : Isabella, qui n’a pas pu s’adapter à la vie en ville et qui revient à la campagne. Mariana veut toujours savoir pourquoi Isabella abandonne les opportunités que la ville lui offrait, pourquoi elle quitte la famille qui l’a accueillie et pourquoi elle l’a quitté?

Synopsis ISABELLA

Isabella” est un documentaire dans lequel la protagoniste nous raconte quels sont ses rêves et ses attentes sur l’avenir depuis l’innocence de son enfance. Toutefois, ces idéaux contrastent fortement avec le lieu où elle vit, une région où les possibilités d’études supérieures sont rares et où elle pourrait difficilement atteindre ses objectifs. Malgré sa vision du monde et son caractère, elle nous fait comprendre que ses objectifs peuvent être atteints.

EL SAPO

Durée: 00:07:44:00 – Année: 2014 – Réalisateurs: Cristian Vidal et Patricio Vial – Nationalité: Colombienne

À propos du réalisateur

Cristian Vidal (1980, Chili) est diplômé de l’École de cinéma du Chili. Il a réalisé différentes œuvres audiovisuelles et a été récompensé dans plusieurs festivals de cinéma. En 2016 il reçoit le prix Pedro Sienna dans la catégorie du meilleur court métrage documentaire. Patricio Vial (Chili) est diplômé en arts visuels de l’Université catholique du Chili. Après 15 ans à la tête de certaines emissiones télévisées, il s’est spécialisé dans le documentaire et les émissions du journalisme d’investigation réalisées principalement pour la télévision espagnole.

Synopsis EL SAPO (LE CRAPEAU)

El Sapo est un travailleur autodidacte qui régule les temps de fréquence entre les minibus du système de transports dans une ville chilienne. Au milieu de la rue vertigineuse, il risque à chaque minute son intégrité physique pour un pourboire, que à la fin de la journée represente son salaire quotidien.

LA FÁBRICA

Durée: 00:11:18:00 – Année: 2017 – Réalisateur: Joel Cortina Suárez – Nationalité: Argentine

À propos du réalisateur

Joel Cortina Suárez, né en Argentine en 1993, a été étudiant au Centre de Recherche Cinématographique, talleriste du Centre Culturel recoleta, élève du 13ème Berlinale Talents BA et boursier de l’Atelier “ 2018 de Vanessa Ragone. Son travail de réalisateur a été présenté dans des festivals de cinéma, des centres culturels et des plateformes VOD. Aujourd’hui, il est producteur dans son troisième court-métrage en en 16 mm et Super 8 mm.

Synopsis LA FÀBRICA

Joel, étudiant en cinéma, enregistre sa première visite au travail de son grand-père, José –, le plus ancien ouvrier d’une coopérative productrice de matériaux d’aluminium–, motivé pour le fait de le voir dans un espace extérieur au foyer. Toutefois, l’activité dans l’usine est éventuellement altérée par sa présence.

HOMBRE DE CARTÓN

Durée: 00:12:44:00 – Année: 2017 – Réalisateur: Michael Labarca – Nationalité: Vénézuélienne

À propos du réalisateur

Michael Labarca est l’une des nouvelles promesses du cinéma vénézuélien. Réalisateur et scénariste, né à Maracaibo au Venezuela. Son court-métrage « La culpa probablemente » (2016) a remporté le troisième prix à la Cinéfondation du Festival de Cannes. « El hombre de cartón » a été présenté en compétition officielle au Festival des Films du Monde de Montréal 2017. Il vit actuellement en Argentina et travaille à l’écriture de son premier long-métrage.

Synopsis HOMBRE DE CARTÓN

Malaise aux sept ans de Diego. Personne ne comprend pourquoi il refuse de détruire la piñata qu’il est allé chercher, tout sourire, plus tôt avec son père.