Les cinémas émergents

Le concept

Les moyens de fabriquer un film se démocratisent, le nombre de films produits augmente, et nos possibilités pour voir des films n’ont jamais été aussi nombreuses. Pourtant, paradoxalement, la production de suite ou de prequelle est prisée, quelques films têtes d’affiches occupent l’espace médiatique, et le public concentre sa consommation sur un nombre restreint d’œuvres. La diversité cinématographique reste quelque chose de fragile, qui a du mal à exister.

En tant que structure de médiation culturelle et d’éducation aux images, défendre cette diversité nous semble essentiel. C’est pourquoi, à notre humble place et avec nos modestes moyens, nous avons à cœur de défendre de nouvelles expressions de nos imaginaires. Cela passe notamment par le biais de différents dispositifs pour défendre les « cinémas émergents ». 

Les cinémas émergents, c’est quoi ?

Ce que nous appelons les « cinémas émergents », ce sont ces œuvres qui témoignent d’une certaine qualité cinématographique, mais qui n’ont pas la reconnaissance qu’elles méritent. Évidemment, il s’agit de notions très subjectives dont la définition reste large et soumise à interprétation. Mais c’est aussi ce qui en fait le charme. Elles invitent au débat et à l’interaction post-projection. Pour cela, les projections sont toujours accompagnées de leur programmateur (ou de leur équipe de programmation) qui reste évidemment à la disposition du public pour argumenter, défendre, et échanger quant à ses choix.

Qu’entendons-nous par qualité ?

Pour nous, la qualité d’une oeuvre peut-être : 

  • tout aussi bien intrinsèque à la réalisation (présent et visible dans le film)
  • comme extrinsèque (contenu dans ce qui est moins visible : le geste, les intentions, le parcours de l’auteur, etc).

Pour être programmé, il faut que les qualités d’une création répondent à minima à l’un et l’autre critère. Pour autant, en fonction du contexte de projection un équilibrage peut avoir lieu.

Par exemple : lors d’une projection en présence des équipes du film nous pouvons programmer une oeuvre qui nous semble intrinsèquement moins forte, mais qui (de par la présence de l’auteur) peut donner lieu à un formidable échange avec le public (justement sur toutes les qualités extrinsèques de la production).

Qu’entendons-nous par reconnaissance ?

La reconnaissance d’un film dépend du fait d’être connu et diffusé ou non. Ainsi, le manque de reconnaissance peut s’expliquer de diverses manières :

  • Le réalisateur a déjà fait peu ou pas d’autres films
  • La forme est atypique
  • La production n’est pas conventionnelle

Dans certains cas, les films que nous sélectionnons peuvent être ceux de jeunes auteurs encore peu connus. Dans d’autres, il peut s’agir de films dont la forme est atypique et donc difficilement exploitable par l’industrie cinématographique. Enfin, il peut aussi s’agir de films produit par des chemins de production moins conventionnels ce qui rend sa valorisation parfois plus complexe.

En ce moment, on fait quoi ?

À travers notre structure :

Notre association n’a évidemment pas la prétention de défendre, ni même de connaître, tous les cinémas émergents car malheureusement, nos moyens sont limités. Au delà du dispositif « Cinémas du monde », nous menons deux projets :

  • Le dispositif « Ciné-Local » :

Nous organisons des projections-rencontres autour de films réalisés par des auteurs de la région Auvergne Rhône-Alpes. Celles-ci peuvent se tenir dans divers endroits, comme des salles de cinémas mais aussi des bars, d’autres lieux insolites ou encore en plein air.

Plus d’informations
  • La projection des films du collectif « Dans l’Attente d’un Nom » :

« Dans l’Attente d’un Nom » est un collectif d’auteurs de films, issus du même réseau d’associations que nous (Entre Les Mailles) et que nous accompagnons sur des temps de projections-rencontres de leurs travaux avec le public.

Plus d’informations

Par le biais de nos partenaires :

Par ailleurs, au delà des projets que nous mettons directement en place avec notre association, certains de nos partenaires organisent eux aussi des actions qui visent à faire mieux connaitre les cinémas émergents, c’est notamment le cas des projets ci-dessous :

  • Les soirées Action du ciné-café Aquarium :

Le ciné-café Aquarium organise une fois tous les deux mois une projection de films courts (de fiction, de documentaire ou d’animation) sélectionnés par ses soins, en présence des réalisateurs. À la fin de la soirée, le public peut voter pour le film qu’il a préféré.

Plus d’informations
  • Le LYF :

L’association le LYF promeut le film jeune, c’est-à-dire des films réalisés par des jeunes, ainsi que sa diffusion notamment à travers l’organisation du Festival du Film Jeune de Lyon, mais aussi à travers son soutien aux initiatives lyonnaises en faveur du film jeune (festivals lycéens, ciné-clubs étudiants, etc).

Plus d’informations

Vous avez des questions ?

Si ce type d’événement vous intéresse, notre équipe sera ravie d’écouter votre projet et d’adapter nos propositions en fonction de vos envies et vos besoins. Nous sommes à votre disposition, n’hésitez pas à nous contacter :

    Formulaire de contact