Le réseau des « cinémas du monde »

Le constat

Depuis un certain nombre d’années, notre société semble se fragmenter, mal communiquer, et stigmatiser « l’autre ». La croissance des inégalités sociales mais aussi la peur de « l’autre », exacerbée par la méconnaissance de celui-ci, peuvent expliquer cette crispation. Cette impression se manifeste très concrètement dans notre structure sociale à travers deux points :

1) La montée d’idéologies qui favorisent le repli sur soi
2) L’universalisation d’un modèle sociétal où les minorités et la diversité sont de moins en moins visibles et reconnues.

C’est pourquoi, il nous semblait important d’agir. Ainsi est née l’envie de promouvoir ce que l’on appelle « les Cinémas du Monde ». Pour en savoir plus, n’hésitez pas à lire notre manifeste en intégralité en cliquant sur le bouton ci-dessous :

Le Manifeste « Cinémas du Monde »

L’idée

Si le monde se replie sur lui même, alors pourquoi ne pas aller à contre courant ? Et si les minorités peuvent parfois être mises à l’écart, incomprises, alors pourquoi ne pas s’intéresser à elles ? À la modeste échelle d’une petite association de cinéma, à travers le projet de réseau des « cinémas du monde » c’est ce que nous cherchons à faire. Pour cela, nous travaillons sur deux axes :

Créer de nouveaux liens avec des structures étrangères

Proposer de diversifier nos regards sur la société

En ce moment, on fait quoi ?

En raison de la composition de nos associations respectives, des compétences linguistiques de ses membres et de leur connaissance des réseaux, nous avons choisi de porter notre attention sur le monde latino-américain et le Maghreb. Loin de l’idée essentialiste, ces deux projets visent à montrer la diversité de ces pays et de leurs cultures (cliquez sur les icônes ci-dessous pour plus d’informations). Cela nous permet aussi de réinterroger notre place dans le monde, notre rapport avec l’histoire et notamment notre passé colonial.

Et après, qu’est-ce qu’on fait ?

Les partenaires peuvent évidemment rester sur ce simple échange mutuel (et c’est déjà très bien). Si nous ressentons le besoin d’aller plus loin, alors évidemment nous ne nous en priverons pas. Ateliers cinéma à l’étranger, rencontres cinématographiques, festivals, échanges d’auteurs, les idées sont nombreuses, et ce sera une grande joie de voir celles-ci se concrétiser. En attendant, nous pouvons toujours continuer à échanger à distance, faire vivre nos films, et ainsi partager nos différentes conceptions du cinéma, de la société, et de la vie !

Nous contacter

Vous aimeriez en savoir plus, vous voudriez nous faire part d’un retour, n’hésitez pas à nous contacter :

Formulaire de contact